Les éspèces régionnales
Voici les éspèces de poissons que nous fréquentons dans nos rivières,
vous ne manquerez certainement pas de lire l'article sur le Gardon Rouge, (le Rotengle de son petit nom commun) :

L' Ablette
Alburnus alburnus de la famille des Cyprinidés. ablette Joli poisson "argenté" dont le corps est fin et aplati latéralement, le dos est gris-bleu, les flancs et le ventre sont argentés, les nageoires gris pâles. La bouche est plutôt petite, avec une machoire inférieure orientée vers le haut et dépassant la supérieure : caractéristique des poissons de surface. L'échancrure de la queue est assez marquée et l'oeil gros. Le corps peut être très trapu et élevé. Ses petites écailles se detachent facilement à la manipulation. Taille: de 10 à 20cm. Poids : 20 à 50 grs.
Espèce commune, l'ablette vit en bancs dans les eaux claires lentes et stagnantes ou en riviére dans les secteurs plutôt calme. En période de fraie (Avril-juin), le mâle présente des tubercules nuptiaux sur le dos et les flancs, et les nageoires sont orangées. La ponte s'effectue près des rives, véritable assaut par centaines d'individus qui attirrent d'ailleurs les carnassiers. Les oeufs (1000 à 2000 par femelle) adhèrent aux plantes et incubent pendant 2 à 3 semaines.
Pêche au coup très fine. Poisson méfiant insistant peu sur l'esche ; il est nécessaire d'être attentif et répondre rapidement aux touches. Sa pêche se pratique en eaux courantes, dans les remous de bordure, au ras du courant principal. Tout l'art de la pêche à l'ablette consiste à provoquer un nuage d'amorce par jets réguliers, ce qui va attirer durablement une bonne quantité de poissons. Sa présence, en bancs, est souvent décelée par des gobages répétés en surface. Esches petites (asticots, ver de vase, fragments de lard, dés de sang caillé, insectes). Difficile à la mouche.

L' Anguille
Anguilla anguilla de la famille des anguillidés. bouviere Impossible à confondre avec d'autres poissons, le corps est allongé, cylindrique et recouvert d'une peau épaisse dans laquelle s 'imbriquent de minuscules écailles ovales. Le nez est pointu et sa petite tête enferme une machoire aux fines dents. Les nageoires pelviennes sont absentes, les nageoires caudale, anale et dorsale sont soudées. L'anguille jaune (forme sédentaire en eau douce) a le dos brun-olive et le ventre jaune, tandis que l'anguille argentée (forme migratrice) est vert-gris sur le dos avec des reflets argentés sur les flancs et le ventre. Taille : de 40 cm à 150 cm. Poids : jusqu'à 4 kgs.( Surtout les femelles )
La reproduction a lieu au printemps dans la mer des Sargasses. La ponte intervient entre 400 et 700 mètres dans des eaux de 16 à 17°C . A l'éclosion, les larves (leptocéphales) remontent dans les eaux superficielles, dérivent pendant 1 à 2 ans dans l'Atlantique et sont amenées par la Dérive Nord-atlantique jusqu'aux côtes européennes; elles se métamorphosent alors en civelles avant de migrer en eau douce où s'effectue l'alimentation et la croissance. Devenues "anguillettes", elles poursuivent leur migration à l'intérieur des terres puis deviennent "anguilles jaunes" généralement considérées comme sédentaires (4 à 8 ans). La phase de croissance se termine avec une seconde métamorphose qui voit la transformation de l'anguille jaune en "anguille argentée". A ce stade les adultes partent vers la mer des Sargasses (Août-septembre) pour s'y reproduire; ils circulent dans les grandes profondeurs et l'augmentation de pression est un des déclencheur du développement des gonades.
L'anguille se pêche à la plombée, aux cordeaux et à la vermée. L'anguille ne se capture qu'à la belle saison, le mois d'août est la meilleure période. La meilleure esche est le gros ver, mais elle se satisfait d'un peu de tout : queue d'écrevisse, poisson mort ou vivant voire morceau de poisson ! Préférer les pêches matinales ou dans la soirée. Pour tuer une anguille il ne faut pas la frapper à la tête mais près de la queue.

Le Barbeau
Barbus barbus de la famille des cyprinidés ( Barbillon ). barbeau Le corps est allongé, le dos légèrement bombé est brun-vert, les flancs sont dorés, le ventre blanc. La caudale, l'anale et les pelviennes sont orangées. La tête est longue, la bouche s'ouvrant vers le bas est bordée d'épaisses lèvres charnues et portent 4 barbillons sur la lèvre supérieure. les écailles sont de taille moyenne (55 à 65 le long de la ligne latérale). La nageoire dorsale porte 7 à 11 rayons, le plus long est ossifié et dentelé sur son bord postérieur.
Taille : de 30 à 100cm Poids : Max. 10 kgs.
Le barbeau fluviatile fréquente les cours d'eau clairs et oxygénés à fond sablo-graveleux. Il vit en bancs au fond de l'eau dans les zones de fort courant. Fond qu'il ne quitte que pour eventuellement prendre une proie un peu plus haut. La fraie se déroule en mai-juin dans les eaux peu profondes. Les oeufs, 3000 à 5000 par femelle incubent pendant 10 à 15 jours. Il est omnivore et se nourrit en fouillant le fond. Il atteint sa taille adulte en une dizaine d'années.
Se pêche au coup à ligne flottante et à la plombée. On a l'embarras du choix en ce qui concerne les esches, le barbeau n'est pas difficile mais bien caché...Bonne combativité.

La Bouviere
Rhodeus amanu famille des Cyprinidés. bouviere Le corps est haut et comprimé latéralement; le dos est gris-vert, les flancs argentés avec une bande bleue de la caudale au milieu du flanc, le ventre blanc-rose. Les écailles sont grandes (34 à 38 dans une ligne longitudinale. La ligne latérale est incomplète). Taille : de 5 à 8 cm jusqu'à 12 cm.
La bouvière vit en bancs dans les eaux lentes peuplées de Mollusques Bivalves (du Genre Unjo et Anodonta). En période de fraie (avril-juin), le mâle est teinté de rouge sur la gorge, la poitrine et le ventre; et de vert-bleu sur le dos. Il se choisit alors un territoire qui contient une moule, la femelle dépose ses ovules (une quarantaine) dans la cavité palléale du Bivalve grâce à un très long ovipositeur. Le mâle libère alors Sa semence à proximité du Mollusque, le siphon inhalant de ce dernier entraîne les spermatozoïdes avec l'eau filtrée. Les ovules sont alors fécondés. L'incubation dure 2 à 3 semaines puis les alevins abandonnent la moule qui les abritait.
La bouvière se prend parfois en pêchant les gardons , les ablettes ou les poissons de friture dans les eaux calmes et les canaux. Elle mord surtout à l'esche carnée de très petite taille.

La Brème
Abramis brama de la famile des Cyprinidés ( Plaquette ). breme Le corps est élevé et comprimé latéralement. La bouche est petite et dépourvue de barbillon. L'œil est relativement petit par rapport à la longueur du museau (caractère distinctif de la brème bordelière). On dénombre plus de 10 écailles entre la ligne latérale et l'insertion de la nageoire dorsale. La nageoire anale est très longue. La coloration du corps est homogène, le dos est vert bronze et les flancs clairs, les nageoires sont grises.
Taille : 30/40 cm, elle peut atteindre 70 cm. Poids : 0,5 à 2 kgs jusqu'à 6 kgs
La brème est un poisson grégaire vivant dans les eaux calmes des cours d'eau et des étangs de plaine. Sa reproduction est printanière lorsque la température de l'eau est voisine de 18°C. La fécondité est moyenne (de 30000 à 40000 ovules par kilo de femelle). La ponte a lieu dans les herbiers mais les oeufs peuvent être déposés sur des supports minéraux (galets et graviers). Le régime alimentaire est zooplanctonophage chez les alevins puis benthophage chez les adultes.
Elle se pêche au coup (ligne légère) en mordant à de nombreuses esches végétales et animales. Elle craint le bruit, l'agitation et est souvent longue à engamer. Défense peu violente.

Le Brochet
Esox lucius de la famille des Ésocidés . brochet Les traits morphologique du brochet les plus remarquables sont la gueule, veritable machine à tuer, et le corps, très bien fuselé pour l'attaque de vitesse, celui-ci est allongé, le dos est brun-vert, les flancs plus clairs possèdent des bandes transversales, et le ventre est blanc-jaune. Les nageoires portent des macules sombres. Les jeunes ont souvent une teinte vert-pâle. La nageoire dorsale est très en arrière. La tête et le museau sont larges et aplatis, la mâchoire inférieure est proéminente ( en bec de canard ) et s'ouvre sur une panoplie de 700 dents accérées, qui recouvrent la langue, le palais et les deux mâchoires.
Taille : de 50 à 150 cm. ( Taille réglementée 50 cm minimum )
Le brochet préfère les eaux claires à fond graveleux et aux berges riches en végétation.
La reproduction se déroule de février à mai, les ovules (30000 à 60000 par femelle) sont pondus en eau peu profonde parmi la végétation ou dans l'herbe des prairies inondées. L'incubation dure de 2 à 4 semaines. Les alevins possèdent pendant 2 à 3 semaines un organe adhésif sur la tête qui leur permet de se fixer à la végétation. La maturité est atteinte généralement à l'âge de 3 à 4 ans. Bien que le brochet soit présent sur l'ensemble du territoire, la disparition plus ou moins complète de ses zones de reproduction (zones inondables, prairies humides...) mettent en danger la survie de l'espèce.
La pêche au vif est certainement la plus répandue mais ce carnassier célèbre peut-être également capturé au "poisson mort manié", au lancer et à la mouche (streamer) , il vous faudra découvrir ses postes d'affût, et lui donner envie de mordre... Cette pêche sportive sera récompensée par un plat savoureux, le brochet ayant une chair très savoureuse, ou bien en no-kill, sachez le regarder repartir...

La Carpe commune
Cyprinus carpio de la famille des Cyprinidés Existe aussi la carpe miroir, cuir, ecailleuse ou encore amour et argentée . carpe Le plus puissant et le plus gros des cyprinidés de nos eaux, son corps est plus ou moins allongé et plus ou moins haut, la carpe est généralement brune sur le dos, dorée sur les flancs et jaune sur l'abdomen. Les écailles sont grandes : 33 à 40 le long de la ligne latérale. La bouche aux lèvres en bourelet est munie de 4 barbillons (2 longs et 2 courts).
Les carpes dites "miroirs" ont une écaillure incomplète, les carpes "cuir" en sont dépourvues.
Taille : de 25 à 100 cm. Poids 27kgs pour 1m.
La Carpe vit dans les eaux lentes ou stagnantes à fond sablo-vaseux et riche en végétation. La reproduction a lieu de juin à juillet dans la végétation des eaux peu profondes. Le mâle présente alors des tubercules nuptiaux. Les oeufs (l00000/kg de femelle ) incubent pendant 3 à 8 jours. Elle est surtout active à partir du crépuscule.
La carpe fait l'objet d'une pisciculture importante depuis longtemps. Elle est très recherchée par les pêcheurs au coup. Poisson très méfiant. C'est devenu de plus en plus l'affaire de spécialistes, les carpistes, amateurs de No-kill, et de pêches nocturnes. Sa pêche nécessite une longue expérience et des principes rigoureux. Le débutant pourra être déçu mais tout bon carpiste saura lui apporter le soutien et l'experience qui l'enmmenera au résultat.

Le Chabot
Cottus gobio de la famille des Cottidés. chabot Le corps en forme de massue a l'écaillure peu développée. Le dos et les flancs sont gris-brun avec des barres transversales foncées, les nageoires pelviennes, pectorales et caudale portent des bandes transversales, les nageoires dorsale et anale des bandes longitudinales.
La tête est large, aplatie, les yeux sont hauts; il n'a pas de vessie natatoire. L'opercule porte un aiguillon et la ligne latérale se termine à la nageoire caudale qui est arrondie. Les nageoires pectorales bien développées ont les rayons inférieurs renforcés. Le chabot possède deux nageoires dorsales, la seconde (13 à 19 rayons branchus) est plus grande que la première (5 à 9 épines).
Taille : de 10 à 15 cm.
Le chabot, espèce d'accompagnement de la truite, fréquente le fond des cours d'eau rapides et des lacs clairs peu profonds et très bien oxygénés à fond sableux ou graveleux. Durant la journée il se cache parmi les racines et les pierres. La reproduction a lieu de mars à mai, le mâle prépare un nid, la femelle y pond de 100 à 500 ovules. L'incubation qui dure 20-25 jours est surveillée par le mâle. Carnassier, il se nourrit de larves et d'invertébrés benthiques.
Sa capture à la ligne est rare. Il engame toujours profondément.

Le Chevaine
Leuciscus cephalus de la famille des Cyprinidés ( ou chevesne ) . chevaine Le corps est fuselé, de section presque ronde, sa tête assez volumineuse et le front est large et plat. Le dos est brun-vert, les flancs sont doré- argenté, la face ventrale est blanche; les nageoires pelviennes et la nageoire anale sont rouges. La bouche est large et arrondie pour attraper des proies importantes, les écailles sont grandes (44 à 46 le long de la ligne latérale).
Taille : de 30 à 80 cm. Poids : jusqu'à 3,5 kgs.
Le chevaine fréquente les eaux courantes, il est plus rare dans les lacs. La période de reproduction s'étend d'avril à juin, elle a lieu parmi les pierres et la végétation des eaux lentes. Le mâle arbore alors des tubercules nuptiaux. Les oeufs (de 50 000 à 200 000 par femelle) incubent 6 à 8 jours accrochés aux pierres et aux plantes. La maturité est atteinte à l'âge de 3 ans chez les mâles et de 4 ans chez les femelles. Les vieux individus sont solitaires.
Il se pêche au coup, à la mouche artificielle, au lancer. Sa défense est brève mais violente. Quoique très méfiant il semble vouloir modre à tout ce qui est comestible. Interêt culinaire pas très évident.

L' épinoche
Gasterosteus aculeatus Gasterosteus aculeatus de la famille des Gastérostéïdés. epinoche Le corps est allongé, le museau pointu. Le dos est gris-bleu, les flancs gris-métallique, le ventre blanc et les nageoires diaphanes. En parade nuptiale le mâle a le dos vert-bleu, la gorge et la poitrine rouges, les nageoires dorsale et anale foncées.
Le corps ne possède pas d'écailles mais il est protégé par une rangée de plaques osseuses le long de la ligne latérale. En avant de la dorsale, le dos porte 2 à 5 épines mobiles (en général 3) ; les pelviennes sont remplacées par des épines.
Taille: de 4 à 8 cm
La reproduction a lieu de mars à juin, les formes anadromes remontent alors les cours d'eau pour frayer en eau douce. Le mâle construit un nid sur le fond à l'aide de fibres végétales qu'il lie entres elles avec un produit secrété par ces reins. Ensuite, il attire successivement plusieurs femelles dans le nid, il les incite à pondre puis il les chasse. Les oeufs (100 à 400 par femelle) sont veillés par le mâle. L'incubation dure 4 à10 jours.
Prise occasionnelle avec des lignes montées avec de très petits hameçons.

L'Epinochette
Pungitius pungitius Pungitius pungitius de la famille des Gastérostéidés. epinochette Le corps est allongé, le museau pointu. Le dos est gris-vert, les flancs métalliques sont ornés de bandes transversales noires, le ventre est blanc-jaune. En parade nuptiale la gorge et la poitrine du mâle sont noires, et les nageoires pelviennes orangées.
Le corps est dépourvu d'écailles mais quelques écussons osseux le protègent sur le pédoncule caudal, le long de la ligne latérale. Le dos porte 7 à 12 épines mobiles (en général 9). La nageoire caudale est arrondie, les nageoires pelviennes sont remplacées par des épines.
Taille : de 4 à 9 cm.
L'épinochette fréquente les mares, les fossés riches en végétation et les eaux saumâtres. La reproduction a lieu d'avril à juillet. Le mâle construit son nid parmi la végétation et y attire une femelle. Après la ponte, il surveille les oeufs ; l'incubation dure 2 semaines. C'est un poisson sédentaire qui vit au fond de l'eau.
Comme pour l'épinoche sa prise est occasionnelle avec des lignes armées d'un petit hameçon.

Le Gardon
Rutilus rutilus de la famille des Cyprinidés. gardon Le corps est aplati latéralement, le dos plus ou moins haut est vert-bleu et bien arrondi, les flancs argentés ont quelques reflets dorés; le ventre est blanc-rouge, les nageoires pelviennes et anale sont rouges. La bouche est étroite et située bien au bout du museau, les écailles sont grandes (42 à 45 le long de la ligne latérale), les yeux sont rouges-orangés.
Taille : de 15 à 30 cm jusqu'à 40 cm. Poids : 200 grs jusqu'à 1,4 kgs.
Le gardon est répandu dans les eaux stagnantes et lentes, c'est une espèce très résistante à la pollution des eaux. En période de reproduction (Avril-juin), les mâles se parent de tubercules nuptiaux. Les ovules (50 000 à 100 000 par femelle) sont pondus dans la végétation des eaux peu profondes. L'incubation dure 1 à 2 semaines. Les larves et les adultes vivent en bancs parmi la végétation.
C'est le poisson type de la pêche au coup. Sa pêche est possible en toute saison. Il est méfiant. Il est nécessaire d'utiliser des lignes fines et bien équilibrées. Il mord à la plupart des esches animales et carnées. Très bon en vif.

Le Gougeon
Gobio gobio de la famille des cyprinidés. gougeon Le corps est allongé, le dos est vert-bleu, les flancs sont plus clairs avec une rangée longitudinale de tâches bleues et violettes. La nageoire caudale et la nageoire anale sont ornées de tâches noires.
La mâchoire supérieure porte 2 courts barbillons, la bouche orientée vers le bas pour lui permettre la fouille, la tête est longue, les yeux sont grands. Il y a de 40 à 42 écailles le long de la ligne latérale.
Taille : de 10 à 25 cm. Poids : max. 175 grs.
Le goujon vit près des rives dans les cours d'eau rapides sur des fonds limoneux. On le trouve de plus en plus souvent dans des eaux calmes et riches en matières organiques y compris les lacs La reproduction s'effectue en mai-juin parmi les pierres et la végétation des eaux courantes. Le mâle arbore alors un tubercule nuptial sur la tête. Les oeufs (de 1000 à 3000 par femelle) incubent pendant 2 à 3 semaines.
Les goujons vivent en bancs au fond de l'eau.
Il se pêche au coup au flotteur ou à vue. Autrefois la base même de toute friture, il devient plus rare et reste un poisson intéressant à pêcher.

La Gremille
Gymnocephalus cernua de la famille des Percidés. gremille La Grémille a un dos bombé, un front large et un museau mousse. Le dos et les flancs sont vert-gris parsemés de tâches noires ; les nageoires caudale et dorsale portent des macules sombres alignées. L'opercule est terminé par une épine dure, le préopercule est finement dentelé. La partie antérieure de la nageoire dorsale est soutenue par 12 à 16 rayons épineux et la partie postérieure par il à 16 rayons branchus. Le corps est souvent recouvert de mucus épais.
Taille : de 10 à 30 cm
La grémille vit généralement en bancs dans les eaux profondes des grands cours d'eau, des lacs et des lagunes. La période de reproduction débute en Avril-mai, les ovules (40 000 à 100000 par femelle) sont pondus en rubans, prés des rives, sur les pierres et la végétation. L'incubation dure de 10 à 12 jours.
Elle se capture sur des lignes destinées au gardon et au goujon. La grémille ne mord que sur des esches animales et se nourrit essentiellement au fond.

Le Hotu
Chondrostoma nasus de la famille des cyprinidés. hotu Le Hotu fait partie des poissons dits fouilleurs, bouche large qui s'ouvre son un museau proéminent, ses lèvres volumineuses sont cartilagineuse. La coloration du corps est homogène, gris-bleu et brillante. Les nageoires sont souvent orangées.
Taille : La taille est variable suivant les milieux, elle dépasse rarement 45 à 50 cm, Poids : 200 grs à 1,3 kgs.
Le hotu est un poisson grégaire qui affectionne les eaux courantes au fond de petits galets et graviers. Son comportement est essentiellement benthique. Son alimentation, est généralement constituée de ses raclées sur les pierres ou le sol, petits animaux aquatiques, larves, plancton, vers, ou oeufs des autres poissons.
La reproduction a lieu au printemps, elle semble être déclenchée par des températures supérieurs à 8 à 9°C. La fécondité est voisine de 40 000 ovules par kilo de femelle. Les oeufs sont déposés en masse sur le substrat sans aucune protection. La durée de l'incubation peut varier de 5 jours pour une température de 17°C à 23 jours pour une température de 10°C. Le hotu est très sensible au phénomène de pollution ce qui peut expliquer sa régression dans plusieurs régions.
Il se pêche au coup. C'est un poisson méfiant et imprévisible et il difficile de prévoir s'il va mordre. La ligne doit être réglée pour que l'hameçon traîne au fond. Il mord parfois accidentellement à la cuiller tournante de petite taille.

La Loche Franche
Nemacheilus barbatulus de la famille des Cobitidés. loche Le corps est cylindrique, le dos et les flancs sont gris-brun avec des marbrures sombres ; le ventre est blanc; les nageoires dorsale et caudale ont des rangées de points noirs. La tête est aplatie dorso-ventralement, la bouche est infère avec 6 barbillons sur la lèvre supérieure, la narine antérieure est tubulaire.
Taille : de 8 à 18 cm.
La loche franche est une espèce d'accompagnement de la truite. Poisson sédentaire benthique, et à activité essentiellement nocturne, elle vit prés des rives dans les cours d'eau et les lacs clairs à fond graveleux. La reproduction a lieu en avril-mai parmi les pierres et la végétation des eaux courantes. Les deux sexes arborent alors un tubercule nuptial sur la face interne des nageoires pelviennes. Les oeufs (500 000 à 800 000par femelle) adhèrent aux pierres et sont gardés par le mâle.
Sa capture est rare. Elle sert comme vif.

La Perche
Perca fluviatilis de la famille des Percidés. perche Très joli poisson, son corps est ovale, le dos est gris-vert, les flancs plus clairs portent 6 à 9 bandes transversales sombres et le ventre est blanc-rouge. En général le mâle a des couleurs plus vives. La gueule s'ouvre assez largement et lui permet d'avoir "les yeux plus gros que le ventre". Les nageoires pelviennes et anale sont rouges. Les deux nageoires dorsales sont séparées, la première porte une tâche noire et 13 à 16 rayons épineux, la seconde 1 à 2 rayons épineux et 13 à 16 rayons branchus. Le bord antérieur de l'opercule forme un aiguillon.
Taille : de 20 à 50 cm. Poids : 200/300 grs jusqu'à 3,8 kgs.
La perche est susceptible d'être rencontrée dans toutes les eaux libres et stagnantes à une altitude inférieure à 1000 m. La fraie à lieu d'avril à juin, les ovules (1,5 à 2 mm) sont déposés en longs rubans gélatineux dans la végétation des eaux peu profondes. L'incubation dure de 15 à 20 jours. Les jeunes vivent en bancs alors que les adultes sont plutôt solitaires.
C'est l'un des poissons les plus recherchés en eau douce. La perche commune se pêche au coup et au lancer. Il est fréquent de réaliser des captures groupées du fait qu'elle vit en bancs. Elle mord également bien à la mouche (petits streamers verts, noirs et oranges).

Le Rotengle nommé aussi : " Gardon Rouge "
Pungitius pungitius Pungitius pungitius de la famille des Gastérostéidés. Rotengle Le corps est allongé, le museau pointu. Le dos est gris-vert, les flancs métalliques sont ornés de bandes transversales noires, le ventre est blanc-jaune. En parade nuptiale la gorge et la poitrine du mâle sont noires, et les nageoires pelviennes orangées. Le corps est dépourvu d'écailles mais quelques écussons osseux le protègent sur le pédoncule caudal, le long de la ligne latérale. Le dos porte 7 à 12 épines mobiles (en général 9). La nageoire caudale est arrondie, les nageoires pelviennes sont remplacées par des épines.
Taille : de 4 à 9 cm.
L'épinochette fréquente les mares, les fossés riches en végétation et les eaux saumâtres. La reproduction a lieu d'avril à juillet. Le mâle construit son nid parmi la végétation et y attire une femelle. Après la ponte, il surveille les oeufs ; l'incubation dure 2 semaines. C'est un poisson sédentaire qui vit au fond de l'eau.
Comme pour l'épinoche sa prise est occasionnelle avec des lignes armées d'un petit hameçon.

Le Sandre
Stizostedion lucioperca de la famille des Persidés. sandre Le corps est élancé et la tête allongée. La bouche est assez largement fendue et présente une dentition fortement développée. Les deux nageoires dorsales sont séparées par un faible espace, la première est épineuse, elles présentent des taches noires en bandes horizontales. La coloration générale du corps est gris verdâtre pour la partie dorsale, avec des bandes verticales foncées. Le ventre est blanc.
Taille : 30/60 cm ; rare : 1,30 m Poids : jusqu'à 15 kgs.
Le sandre fréquente les grands cours d'eau ainsi que les eaux calmes (lacs, étangs et réservoirs). Sa reproduction a lieu du mois d'avril au mois de juin, lorsque la température de l'eau est voisine de 15°C. La ponte a lieu sur un nid, protégé pendant la période d'incubation (10 à 15 jours), par le mâle. La fécondité est élevée (environ 200 000 ovules par kilo de femelle).
Le régime alimentaire est essentiellement ichtyophage (mangeur de poissons), la taille des proies ingérées est limitée par la relative étroitesse de l'œsophage.
Du fait de la raréfaction du brochet, il devient un carnassier de plus en plus recherché. Mais les techniques de pêche du sandre ne sont pas équivalentes à celles employées pour le brochet. Il préfère des vifs de petites tailles et il mord aux poissons morts reposant sur le fond. Il ne coupe pas le nylon avec sa dentition et permet l'usage de lignes sans avançons d'acier. Défense peu vigoureuse. Le sandre se déplace aussi en banc et il n'est pas rare de doubler les prises a peu d'intervalle.

Le Silure Glane
Silurus glanis de la famille des Siluridés. silure Même si le silure peut faire penser au poisson chat, son corps est plus allongé, aplati latéralement dans sa partie postérieure. La tête, forte et large, est aplatie dorso-ventralement. La bouche largement ouverte est munie de 6 barbillons, 2 très développés au dessus de la bouche, 4 plus petits en dessous. L'œil est très petit. Ses nageoires sont daractéristiques : une seule dorsale très courte sans épine et une anale très longue à peine séparée de la caudale. La peau est dépourvue d'écaille, la coloration est assez variable souvent brun marbré sur le dos et les flancs. Le ventre est souvent plus clair, voire jaune. La gueule est bien remplie d'une multitude de petites dents assez serrées.
Taille : Elle peut dépasser 5 mètres (actuellement 2,20 m en France). Poids : jusqu'à 300 kgs.
Le silure glane est le plus grand des carnassiers d'eau douce en France.
Sa reproduction se déroule du mois de mai au mois de juin lorsque la température de l'eau est proche de 20°C. La ponte a lieu dans un nid ouvert situé près des berges, souvent dans les racines des arbres rivulaires. Le nid est protégé pendant toute la période d'incubation par le mâle, qui abandonne sa protection lorsque les alevins nagent depuis environ 48 heures. La fécondité est relativement peu élevée (voisine de 30000 ovules par kilo de femelle). Son régime alimentaire est de type omnivore (écrevisse, batracien, poisson, oiseau, petit mammifère) et souvent benthophage.(Se dit des poissons recherchant leur nourriture sur le fond).
Elle attire de plus en plus de pratiquants tout en restant une affaire de spécialistes, tant les techniques et le matériel utilisés sont spécifiques. Les cannes sont puissantes et équipées de gros moulinets à tambour fixe avec du nylon 50/100 à 60/100 ou de tresses. Le silure est généralement pêché d'une barque avec du vif de belle taille, au paquet de vers, à la grande cuiller ondulante ou aux leurres souples géants. Le silure se tient dans des zones profondes et calmes en automne et en hiver et sur des zones plus courantes avec des herbiers le reste de l'année. Le combat est généralement très long (1 h).

La Tanche
Tinca tinca de la famille des Cyprinidés. tanche Le corps est trapu, tout en rondeurs, le dos vert-brun, les flancs plus clairs ont des reflets cuivrés voire dorés, le ventre est blanc-jaune, tout un ensemble qui en fait un très joli poisson. Un petit barbillon est disposé de chaque côté de la bouche. Les écailles, profondément incrustées dans l'épiderme, sont petites : 95 à 110 le long de la ligne latérale. La tanche est recouverte d'un épais mucus bien adhérent. Les nageoires sont arrondies, chez les mâles les nageoires pelviennes plus longues ont un deuxième rayon plus épais. Chez les femelles les pelviennes n'atteignent pas l'orifice uro-génital.
Taille : de 20 à 65 cm Poids : 200/400 grs jusqu'à 4 kgs.
La tanche fréquente les cours d'eau lents et les étangs peu profonds à la végétation abondante. la période de reproduction est située entre les mois de mai et de juillet. Les oeufs (250 000 à 800 000 par femelle), fixés à la végétation, incubent 5 à 8 jours selon la température. A l'éclosion, les alevins dotés d'un organe adhésif sur la tête se fixent sur les plantes jusqu'à la résorption du sac vitellin. C'est un poisson solitaire et actif à la tombée de la nuit.
Il est possible de pêcher la tanche à roder, en explorant le cours d'eau entre les herbiers et les nénuphars, avec une ligne legère. Ou d'avoir installé un coup tout en restant assez discret car la tanche est de nature peureuse. On peut les reperer aux buelles qui remontent à la surface quand elles fouillent le fond.

La Vandoise
Leuciscus leuciscus de la famille des Cyprinidés. vandoise Le corps est plutôt fuselé, le dos est sombre à reflets vert-bleu, les flancs jaune-argenté, le ventre blanc. Les nageoires pelviennes et pectorales sont jaune-orangé; les écailles sont grandes (47 à 55 le long de la ligne latérale). La nageoire dorsale porte 10 à 11 rayons. La bouche est fendue en largeur et assez petite, la tête est fine et pointue.
Taille : de 15 à 30cm. Poids : 150 à 200 grs jusqu'à 800 grs.
La vandoise commune se rencontre essentiellement dans les cours d'eau rapides à fond sablonneux ou graveleux. La reproduction a lieu de mars à mai parmi les pierres et la végétation. Les mâles sont alors ornés de petits tubercules nuptiaux sur tout le corps. Les oeufs (15 000 à 30 000 par femelle) adhèrent au substrat. La vandoise est un poisson grégaire qui nage près de la surface.
Elle se pêche au coup et à la mouche. Amusant à capturer pour sa vivacité et sa défense, une fois ferrée, la lutte est assez vive pendant quelques secondes. Excellent vif pour le brochet.